X
Se connecter
No hint
Créer un compte
un partenariat rue des écoles Maif
X
Tape le titre d'une histoire
Documentaires

La féodalité

À partir du IXe siècle, l'Europe vit dans la peur, face aux grandes invasions et aux guerres. Partout s'élèvent de solides châteaux forts en mesure de résister aux éventuels assaillants.
Une nouvelle organisation de la société apparaît alors, la féodalité, qui s'appuie sur le pouvoir des seigneurs propriétaires de la terre. Cette société est divisée en trois classes : les prêtres pour la religion ; les nobles, qui défendent les deux autres ordres et font régner la justice ; les paysans et le peuple des villes qui travaillent.
La société féodale est une pyramide : tout en haut, le roi est le seigneur des seigneurs. Ensuite viennent les nobles (ducs, marquis, comtes, châtelains) et les évêques. Tout en bas, les paysans.
Chaque serviteur (vassal) rend hommage à son seigneur : il prête le serment de fidélité. Le seigneur remet alors à son vassal un fief (une terre) en échange de sa fidélité. La cérémonie se déroule ainsi : le vassal à genoux met ses mains jointes dans celles du seigneur. Il jure sur l'Évangile de lui être fidèle. Le seigneur le relève et l'embrasse. Désormais, le vassal doit lui venir en aide à la guerre, l'assister quand il rend la justice et l'aider financièrement quand il marie sa fille, quand il fait son fils chevalier, lorsqu'il doit une rançon ou quand il part en croisade.
La féodalité - illustration 1
Source : Dimitri Casali, Céline Bathias-Rascalou, Mon dico du Moyen Âge, ill. Isa Python, Millepages
Partager
Partager sur Tweeter