X
Se connecter
No hint
Créer un compte
un partenariat rue des écoles Maif
X
Tape le titre d'une histoire
Contes et légendes

Les arbres et le kiwi

Un jour, Täne Mahuta marchait à travers la forêt. Il regardait les arbres et il remarqua qu'ils commençaient à être malades. Des insectes mangeaient leurs feuilles et l'écorce. Il le rapporta à son frère, Täne Hokahoka, qui savait parler aux oiseaux. Täne Mahuta dit :
« Les arbres sont malades. Il faut que l'une des espèces d'oiseaux descende de la cime des arbres et vive sur le sol, pour que les arbres soient sauvés. Qui voudra venir ? »
Tout était silencieux, et aucun oiseau ne répondit.
Täne Hokahoka se tourna vers Tui :
« Tui, descendras-tu de la cime des arbres ? »
Tui regarda vers la cime des arbres et vit le soleil filtrer entre les feuilles. Tui regarda vers le sol sombre et froid, et frissonna.
« Non, Täne Hokahoka, il y fait trop noir et je suis effrayé par le noir. »
Täne Hokahoka se tourna vers Pükeko :
« Pükeko, descendras-tu de la cime des arbres ? »
Pükeko regarda vers la cime des arbres et vit le soleil filtrer entre les feuilles. Pükeko regarda vers le sol froid et humide et frissonna.
« Non, Täne Hokahoka, c'est trop humide et je ne veux pas me mouiller les pattes. »
Täne Hokahoka se tourna vers Pipiwharauroa :
« Pipiwharauroa, descendras-tu de la cime des arbres ? »
Pipiwharauroa regarda vers la cime des arbres et vit le soleil filtrer entre les feuilles. Pipiwharauroa regarda autour de lui et vit sa famille.
« Non, Täne Hokahoka, car je suis occupé en ce moment à construire mon nid. »
Les arbres et le kiwi - illustration 1
Täne Hokahoka était bien triste, car il savait que si aucun oiseau ne descendait, non seulement son frère perdrait les arbres, mais les oiseaux n'auraient plus de maison. Täne Hokahoka se tourna vers Kiwi :
« Kiwi, descendras-tu de la cime des arbres ? »
Kiwi regarda vers la cime des arbres et vit le soleil filtrer entre les feuilles. Il regarda autour de lui et vit sa famille, puis il regarda la terre froide et humide. Il regarda une fois de plus autour de lui, se tourna vers Täne Hokahoka et dit :
« Je viendrai. »
Täne Hokahoka et Täne Mahuta se réjouirent, car ce petit oiseau allait sauver la forêt par sa générosité. Mais Täne Mahuta voulait prévenir Kiwi de ce qui allait arriver.
« Kiwi, est-ce que tu réalises que, si tu fais ça, tu devras avoir des jambes fortes et épaisses pour pouvoir marcher sur le sol, tu perdras tes magnifiques plumes colorées et tes ailes, tu ne pourras plus jamais retourner sur la cime des arbres, et tu ne verras plus jamais le soleil d'aussi près. »
Kiwi regarda une dernière fois le soleil filtrer à travers les feuilles, et lui adressa un adieu silencieux. Kiwi regarda les autres oiseaux et leurs plumes colorées, et leur adressa un adieu silencieux. Il regarda autour de lui encore une fois, se tourna vers Täne Hokahoka, et dit :
« Je viendrai. »
Alors Täne Hokahoka se tourna vers les autres oiseaux, et leur parla ainsi :
« Tui, parce que tu étais effrayé à l'idée de descendre de la cime des arbres, à partir de maintenant tu porteras deux plumes blanches à la gorge comme marque de ta couardise. Pükeko, puisque tu ne voulais pas avoir tes pieds mouillés, tu vivras pour toujours dans les marais. Pipiwharauroa, parce tu étais trop occupé à construire ton nid, à partir de maintenant tu ne construiras plus jamais de nid, mais tu déposeras tes œufs dans les nids des autres. Mais toi, Kiwi, par ton grand sacrifice, tu deviendras le plus connu et le plus aimé de tous les oiseaux. »
Partager
Share
Partager sur Tweeter